[Cycle de conférences de recherche] Les voies cachées de l’évolution : L’ADN sans frontières

  • Le 30 mai

 

Pour la sixième conférence de ce cycle 2023-2024, Moaine El Baidouri, chercheur au CNRS au laboratoire LGDP - Laboratoire Génome et Développement des Plantes - UMR 5096 UPVD CNRS IRD - animera une conférence sur :

Les voies cachées de l’évolution : L’ADN sans frontières

 
  • Date : Jeudi le 30 mai 2024
  • Horaire : 12h30 - 14h00
  • Lieu : UPVD - Moulin-à-vent, Amphi 3



Résumé

Tout comme les sociétés humaines ont évolué en partageant les fruits de l'innovation technologique et culturelle, les espèces biologiques adoptent également une forme de collaboration qui transcende les frontières biologiques qui les séparent. Ces échanges se produisent par un phénomène connu sous le nom de transferts horizontaux de gènes, où l’ADN est échangé entre espèces par des mécanismes encore mal compris. Bien qu’invisibles à l’œil nu, les transferts horizontaux sont de puissants moteurs de diversification et d’adaptation dans les écosystèmes. Ils révèlent la nature dynamique et fluide de l’évolution, où les frontières entre les espèces deviennent poreuses et les distinctions, floues. Grâce à l’étude des génomes des plantes, nous commençons à observer des échanges génétiques insoupçonnés, longtemps restés sous le radar. Une des pistes que nous explorons concerne le rôle des lianes et des plantes grimpantes, qui semblent intégrer l'ADN des arbres sur lesquels elles poussent. Ce processus ouvre de nouveaux horizons dans notre compréhension de l’évolution, démontrant que la vie sur Terre est tissée ensemble par des fils génétiques qui transcendent les barrières spécifiques des organismes.


 

 

Intervenant

Moaine El Baidouri, chercheur au CNRS au laboratoire LGDP - Laboratoire Génome et Développement des Plantes, UMR 5096 UPVD CNRS IRD

 




 

LGDP - Laboratoire Génome et Développement des Plantes. UMR 5096 UPVD CNRS IRD

Le Laboratoire Génome et Développement des Plantes (LGDP) étudie l’organisation et la dynamique du génome des plantes ainsi que la régulation de l’expression des gènes au cours des processus de développement et d’adaptation des plantes aux stress biotiques et abiotiques dans le contexte particulier du réchauffement climatique.

L’unité est rattachée à l’Institut National des Sciences Biologiques (INSB) du CNRS.

Plus d'informations sur le site du laboratoire LGDP
 






 


 


Mise à jour le 21 mai 2024
https://www.univ-perp.fr/recherche/cycle-de-conferences-de-recherche-les-voies-cachees-de-levolution-ladn-sans-frontieres