Festival Nostre Mar : le regard de nos scientifiques sur la préservation de l'espace méditerranéen

Pendant 3 semaines, l'association SOS Racisme organise une série d'événements (conférence, projection, exposition, débat, musique...) autour de l'unité et de la diversité des sociétés méditerranéennes en collaboration avec de nombreux partenaires institutionnels locaux. Des enseignants-chercheurs de l'UPVD interviendront sur les sujets du réchauffement climatique et de l'éducation.

  • Le 25 juin
Fort de son succès, le "Festival Nostre Mar : Liberté, Egalité, Méditerranée", porté par l'association SOS Racisme, revient pour une 3ème édition en partenariat avec la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales.

Ce festival culturel méditerranéen a pour objectif de faire découvrir l’unité et la diversité des sociétés méditerranéennes ; de comprendre le passé, connaître le présent, construire l’avenir de cet espace géographique ; de partager les arts et les savoirs de ce pourtour.

Il a comme partenaires des structures publiques et privées comme le Mémorial du camp de Rivesaltes, la Maternité d'Elne, Le Castillet, Clap Ciné, Cinémaginaire, Torcatis, Oxymore... Et reçoit de nombreuses personnalités engagées comme l'écrivain français Alexis Jenni ou le journaliste historien Jean-Arnault Dérens l'année dernière.

Pluridisciplinaire, le festival propose du 10 au 27 juin des conférences, des ciné/débats, des dédicaces, des expositions photos, des expositions d'artistes contemporains, des concerts, de la cuisine méditerranéenne etc.
 

 

Ils seront présents

Dans le cadre de cet événement, des enseignants-chercheurs de l'UPVD prendront part aux festivités en présentant leurs travaux, chacun dans leur domaine de recherche. Les dates à ne pas manquer :

 

Conférence / Débat : « La Méditerranée en surchauffe »

Lundi 17 juin à 18h30 - Cinéma Le Castillet, Perpignan
Entrée libre

Intervenants : Marion Genet, Docteure en paléoclimatologie à l’UPVD et Wolfgang Ludwig, directeur du laboratoire CEFREM, spécialiste du climat

Résumé : Montée des eaux, aridification, canicules, sécheresses et inondations : le bassin méditerranéen se réchauffant 20% plus vite que la moyenne mondiale est considéré comme un hot-spot du changement climatique. La tropicalisation qui est en train de s’y jouer sur des espaces géographiques et socio démographiques très vulnérables fait que s’y joue une véritable communauté de destin climatique. Cette conférence/débat, nous invite à revenir sur les causes et conséquences de ces changements environnementaux et ainsi de mieux cerner les enjeux humains et politiques à venir.
 
---------------------------
 
 

Conférence / Débat : table ronde sur le climat

Mercredi 19 juin à 19h30 - Salle du Préau, Saint-André
Entrée libre

Intervenants : Johanna Farber, biogéographe, Marion Genet, spécialiste en paléoclimatologie à l’UPVD et Jean-Marc Bassaget sous-préfet honoraire

Résumé : Les incendies qui ont touché le pourtour méditerranéen l’été dernier ont laissé une trace indélébile chez les habitants. Lors de cette table ronde, universitaires et décideurs locaux reviendront plus spécifiquement sur ceux qui ont marqué notre territoire et plus particulièrement Saint-André

---------------------------


Projection / Débat : « Le monde est à eux »

Film documentaire (2021) de Jérémie Fontanieu
Mardi 25 juin à 18h - Cinéma Le Castillet, Perpignan

Tarif : 7 €

Intervenant : David Giband, professeur des universités en urbanisme et aménagement du territoire (ART-DEV) à l'UPVD

Résumé : En région parisienne, deux irréductibles professeurs d’un lycée public décident d’en finir avec l’échec scolaire, en impliquant élèves et parents. Sans matériel coûteux, mais avec volontarisme et foi en cette jeunesse. Et ça marche : aucun décrochage, 100 % de réussite au bac et de nombreuses mentions. Enseignants et élèves se sont filmés pendant une année scolaire pour transmettre leurs clés de réussite.

Le monde est à eux
 

Mise à jour le 21 juin 2024
https://www.univ-perp.fr/festival-nostre-mar-le-regard-de-nos-scientifiques-sur-la-preservation-lespace-mediterraneen