l’Université de Perpignan en « mission Japon »

A+ A- Aa
Partager cette page :

le 15 juin 2018

l’Université de Perpignan en « mission Japon »
Du 04 au 07 juin dernier, Fabrice Lorente, président de l’Université de Perpignan Via Domitia, et Didier Aussel, vice-président des relations internationales ont tenu des réunions et rendez-vous dans 4 villes du Japon (Tokyo, Nagoya, Kyoto et Hiroshima) aux côtés de la présidente de région Carole Delga, de Damien Alary, vice-président en charge de l’attractivité régionale et des relations internationales, de Bertrand Monthubert, conseiller régional et président de Campus France et d’une délégation d’acteurs de l’Enseignement supérieur et de la recherche d’Occitanie dans le cadre de la « Mission Japon II » .

Organisée par le Conseil Régional Occitanie, cette mission a pour objectif de développer et consolider l'attractivité régionale. Elle fait suite à une première mission qui avait été organisée en décembre 2016 dans le cadre de la clôture de l’année de l’innovation Franco-Japonaise.

Des accords pour renforcer les coopérations universitaires

Des partenariats et collaborations de recherche entre le Japon et l’Université de Perpignan ont été discutés à Nagoya et Kyoto, notamment sur les questions d’eau et d’énergie. Un colloque scientifique franco-japonais sur l’énergie solaire organisé conjointement par l’Université de Perpignan Via Domitia et la Japan Society for the Promotion of Science (JSPS) aura d’ailleurs lieu en octobre prochain sur le campus perpignanais.

Le déplacement de l’UPVD au Japon a permis de renforcer ces collaborations et de créer de nouvelles opportunités. Ainsi, Fabrice Lorente est allé à la rencontre des présidents de trois universités japonaises parmi lesquelles, l’université de Kyoto, deuxième université du pays.

De ces trois visites, trois accords de collaboration avec les universités de Nanzan et de Chubu dans la province de Nagoya et avec l’université de Kyoto se dessinent sérieusement. Ces collaborations porteront sur des échanges d’étudiants, des co-directions de thèses ou encore des échanges d’enseignants-chercheurs principalement dans les domaines des bio-environnements et de l’énergie.

Le fruit de ces échanges témoigne de l’attractivité de l’université de Perpignan à l’international et de la reconnaissance de son expertise dans ses domaines de smart specialisation.

Des rencontres de haut niveau

Ce déplacement fut aussi l’occasion pour l’université de Perpignan de rencontrer des hautes personnalités de l’administration japonaise (l’ambassadeur de France au Japon, le conseiller scientifique sur site, le consul général de France à Kyoto) de la culture et du monde universitaire.

A travers cette mission, l’université de Perpignan s’engage et participe activement à la coopération entre l’Occitanie et le Japon aux côtés de ses acteurs économiques, culturels et universitaires.


Thématique(s)
Actualité, UPVD
Partager cette page :

Mise à jour le 15 juin 2018