[CORHIS] Djihadisme et famille : vers une redéfinition des mouvements sociaux et de leur relation à la violence

A+ A- Aa
Partager cette page :

le 18 février 2022

CORHIS-web.jpg

Séminaires / Conférences
UPVD-CORHIS 2021 - 2022
Déviances, délinquances et insécurités

Djihadisme et famille : vers une redéfinition des mouvements sociaux et de leur relation à la violence 

par Jérôme FERRET 
Maître de conférences en sociologie HDR (EHESS) Université Toulouse Capitole. Membre de l’Institut du Droit de l’Espace, des Territoires et de la Communication (IDETCOM). Directeur Adjoint MSHS-T USR CNRS 3414.


RÉSUMÉ

Au cours du début du XXIe siècle, et plus singulièrement dans les expériences tragiques de Toulouse et sa région en 2012 et ensuite (notamment Ripoll, Barcelone, 2017), le djihadisme est apparu comme un nouveau type de mouvement, qui ne s’inscrit ni dans le cadre d’organisations ni dans celui de ce que l’on entend généralement par «action collective». De nouveaux modèles d’action et de culture ont vu le jour, reliant souvent des micromondes regroupés autour de leaders charismatiques à des imaginaires mondialisés conçus en termes de violence radicale. Les voies d’accès au djihadisme sont souvent très personnelles et, comme le démontrent les recherches détaillées dans ce livre, ces voies sont intimement liées aux expériences, aux imaginaires de la famille productrices de nouvelles normativités.

COHRIS Déviances, délinquances et insécurités

L’inscription est gratuite et obligatoire avant le 18 février 2022 sur le site de l’Université de Perpignan ou de l’ACOFIS.org

Pour toute information concernant le lieu, merci de cliquer sur le lien suivant : les seminaires du CORHIS


 


Thématique(s)
Recherche
Partager cette page :

Mise à jour le 17 janvier 2022