29/04/2021 – Israël – PHC Maïmonide

A+ A- Aa
Partager cette page :

L'objectif de ce programme est de développer les échanges scientifiques et technologiques d'excellence entre laboratoires français et israéliens, en favorisant les nouvelles coopérations et la participation de jeunes chercheurs et doctorants.

Logo_RF_CF_0.jpg

Maïmonide est le Partenariat Hubert Curien franco-israélien. Il est mis en œuvre en France par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), et en Israël par le Ministère de la Science et de la Technologie (MOST).
Les projets soumis doivent obligatoirement s’inscrire dans l’une des thématiques suivantes :

  • Anticipation et impact de la pandémie virale - que pouvons-nous apprendre pour l'avenir ? (approche interdisciplinaire)

La pandémie du COVID-19 constitue un moment de rupture dans l'histoire moderne. Cette crise majeure nécessite une compréhension vaste de ses différentes causes et conséquences afin d'améliorer la préparation et l’anticipation de pandémies virales futures. Par conséquent, cet appel à projets encourage les chercheurs de différentes disciplines (virologie, neurologie, psychiatrie, biologie et autres sujets biomédicaux ; ainsi que psychologie, sociologie, histoire, économie et toutes les autres disciplines des sciences sociales et humaines) à constituer des équipes interdisciplinaires en vue de renforcer les capacités de prospective et de résilience collective. Les projets de recherche peuvent inclure des études d'impact de la pandémie sur la santé mentale et publique et sur les aspects économiques, sociaux et éducatifs. En particulier, un enjeu majeur est de comprendre les troubles mentaux associés à une pandémie prolongée et leur impact sur la population.

  • Innovations agro-écologiques face aux changements globaux

Alors que notre monde est confronté à de multiples changements tels que la réduction de la fertilité des sols, la perte de biodiversité, l'augmentation des rayons UV et le changement climatique, il est nécessaire de concevoir des solutions nouvelles et créatives pour repenser l'agriculture et atténuer les conséquences indésirables de ces modifications. Des projets de recherche pertinents pour cet appel peuvent porter sur des technologies et des méthodes innovantes permettant d’améliorer la résilience et la durabilité des systèmes agricoles face aux changements climatiques (à l'exclusion des systèmes d'irrigation). Les propositions sur les polymères (ex : plastiques) et pesticides durables et innovants en agriculture sont également encouragées.

Activités financées : Pour les deux années des projets, l'enveloppe allouée annuellement à chacun des 6 projets sélectionnés sera de 40 000 € au maximum :

  • 20 000 € seront versés par le MESRI sous forme de subventions aux établissements français dont dépendent les laboratoires et seront libres d'utilisation (salaires, matériel, etc.) ;
  • 20 000 € provenant du MEAE gérés par Campus France, seront utilisés pour la mobilité des chercheurs, ainsi qu’un appui logistique, pour l'organisation et la participation à des colloques dans la limite de 20 % de l’enveloppe MEAE affectée.
Tout autre financement nécessaire à la mise en œuvre des projets conjoints devra être assuré par les moyens propres des laboratoires partenaires ou par d'autres sources.


Critères d’éligibilité : L’appel en France et en Israël est ouvert aux laboratoires de recherche rattachés à des établissements d’enseignement supérieur ou à des organismes de recherche. Les entreprises peuvent participer au projet dès lors qu’elles sont associées à un partenaire académique.

Les projets ayant déjà bénéficié d'un soutien dans le cadre de ce programme ne sont pas prioritaires pour une nouvelle candidature immédiatement après leur achèvement.

Seuls les dossiers de candidature co-déposés par les chercheurs partenaires auprès des instances responsables du programme dans leur pays respectif sont déclarés recevables. Les chercheurs français doivent s'en assurer auprès de leur partenaire israélien. Il est important de noter que les documents demandés par les deux pays sont différents et ne peuvent ainsi pas être dupliqués tels quels.


Critères d’évaluation :

  • Qualité scientifique du projet et des équipes ;
  • Originalité et caractère innovant du projet ;
  • Mobilité des équipes des deux pays ;
  • Participation active et mobilité de jeunes chercheurs, en particulier doctorants ou post-doctorants. Un séjour de 3 à 6 mois d’un jeune chercheur israélien en France sera apprécié et réciproquement ;
  • Intérêt de la coopération et complémentarité des équipes françaises et étrangères ;
  • Importance (quantitative si pertinent) du problème abordé et de l’impact potentiel de l’approche proposée pour le résoudre. Les propositions devraient aborder ces questions explicitement et fournir autant de preuves que possible ;
  • Clarté et qualité de la proposition (présentation du sujet, définition des objectifs de recherche, présentation de la méthodologie de recherche et programme de travail détaillé) ;
  • Faisabilité du projet de recherche ;
  • Applicabilité pratique des résultats attendus de la recherche.

Durée : La durée des projets est de deux années.

Modalités de candidature : Les dossiers de candidature français doivent être saisis en français (de préférence) ou en anglais par le chef de projet français, puis déposés sur l'extranet de Campus France.

Date limite de candidature : 29/04/2021.

Résultats : octobre 2021.  

Début des projets : janvier 2022.  


Pour plus d’informations : Veuillez consulter le site de Campus France : https://www.campusfrance.org/fr/maimonide

Si vous êtes intéressé(e) pour déposer une candidature, merci d'en informer le Service de la Recherche et de la Valorisation (SRV) (M. Pierre CAMPS).


Partager cette page :

Mise à jour le 1 février 2021