L'UPVD au Festival OFF 2020

A+ A- Aa
Partager cette page :

du 29 août 2020 au 12 septembre 2020

Sans titre-26.jpg
Pour la 8ème année consécutive, l'Université de Perpignan a été sélectionnée au Festival OFF mais 2020 s'avère une année exceptionnelle car elle a été sélectionnée pour 3 expositions différentes :





L'Université de Perpignan à l'heure du COVID-19 : une exposition collective qui montre des enseignants-chercheurs du laboratoire IHPE ayant choisi de mettre de côté leurs recherches en biologie pendant plusieurs mois pour se consacrer au dépistage du COVID-19 pour le seul bien public. Les clichés ont été réalisés par un personnel UPVD, Joris Fabryka. Exposition à la librairie Cajélice.

Travailler et se protéger : une exposition collective réalisée par des étudiants du diplôme universitaire Photojournalisme, Captations, et Images Aériennes (PCIA) de l’UPVD. Ils ont rapporté trente portraits qui illustrent l’adaptation, l’imagination et la résilience dont continuent encore à faire preuve les professionnels malgré la crise sanitaire. Exposition au campus Mailly

Etranges courbes sous-marines : une exposition individuelle créée par un enseignant-chercheur en mathématiques de l'UPVD, passionné de plongée sous-marine, Didier Aussel. Exposition à la crêperie du théâtre. Les photos sont également visibles sur Instagram : de_leau_et_du_sel
 

  • L’Université de Perpignan à l’heure du COVID-19
Un moment à part dans l’histoire de l’UPVD, sombre et inquiétant avec son campus sans vie, mais aussi une période unique, sans précédent, d’énergie déployée et d’élans de solidarité. Toute la communauté universitaire s’est mobilisée autour de ses étudiants, pour maintenir cours et examens et s’assurer de leur bien-être malgré la fermeture. Et durant des mois, une équipe d’enseignants-chercheurs a choisi de mettre de côté ses recherches pour se consacrer entièrement aux tests COVID-19 pour le seul bien public. Toutes les photos ont été réalisées par Joris Fabryka du service Platinium.

Festival OFF 2020
 
  • Etranges courbes sous-marines
Ce que l’on connaît du monde sous-marin ce sont ses bleus profonds, ses bancs de poissons. Didier Aussel vous propose ici la découverte d’un autre aspect de la vie sous-marine : l’incroyable diversité de courbes élégantes et de textures extraordinaires. En changeant son regard ou en se concentrant sur un détail d’une cohabitation harmonieuse d’espèces, on a parfois l’excellente surprise de découvrir un tableau artistiquement composé de cercles, droites, triangles, mariant en même temps à merveille couleurs inattendues et textures étranges...

Photo Didier Aussel
 
  • Travailler et se protéger
L’année 2020 est résolument marquée par la pandémie de coronavirus. Quel est l’impact de cette crise sanitaire sur l’activité professionnelle en France ? Pour tenter d’y répondre, dix-neuf étudiants en photojournalisme à l’université de Perpignan (D.U Photojournalisme, captation et images aériennes.) ont suivi des travailleurs/ses pendant et après la période de confinement instaurée par le gouvernement. Ils ont rapporté trente portraits qui illustrent l’adaptation, l’imagination et la résilience dont continuent encore à faire preuve les professionnels. En effet, si certains ont à peine modifié leur façon de travailler, d’autres ont parfois dû totalement transformer leur activité pour tenir compte des gestes barrières.

Les étudiants participants : Quentin Agius, Lou Baron, Alain Beveraggi, Alexia Biasini, Camille Binda, Tristana Carrasco, Arthur Cassot, Anne Crouzat, Morgane Duchateau, Fanny Fontan, Léa Hernandez, Raymond Logie, Romain Martyn, Jeanne Mercier, Maëlenn Merpault, Alexis Pinel, Axelle Taix, Juliette Talleu, Myriam Zitouni,Sous la direction de Jean-Christophe Milhet, professeur de photographie au D.U Pcia.

Photo DU
Thématique(s)
Conférences / Colloques
Partager cette page :

Mise à jour le 26 août 2020