Médecine préventive

A+ A- Aa
Partager cette page :

Son rôle

  • prévenir toute altération de la santé des agents du fait de leur travail.
Sa fonction préventive le distingue du médecin agréé par la DDASS, qui exerce une fonction de contrôle.

Le médecin de prévention travaille en liaison avec le service hygiène et sécurité pour minimiser les risques professionnels. En recueillant les informations concernant les différentes expositions, il établit la liste des personnels qui relèvent d’une surveillance médicale particulière, selon les dispositions réglementaires en vigueur.

Il émet des propositions
  • sur les aménagements de poste de travail,
  • sur les modifications apportés aux équipements qui pourraient interférer avec la santé des agents.
Le médecin de prévention exerce cette activité en toute indépendance, dans le respect du secret médical.

L'examen médical systématique

Il est obligatoire : tous les agents doivent être en mesure de fournir à leur administration la preuve qu’ils ont fait l’objet d’une visite médicale auprès d’un médecin de prévention, tous les cinq ans(Article 24-1, décret 95-680, JO du 11 mai 1995)

En cas de surveillance médicale particulière, rendue nécessaire par l’exposition à un risque spécifique, la fréquence de ces visites médicales obligatoires peut être augmentée, selon le rythme déterminé par le médecin de prévention.

Les dépistages

Au cours de l’examen systématique sont proposés divers examens visant à dépister des altérations de la santé :

le dépistage urinaire recherche dans les urines des traces anormales de sucre, protéines, sang,
globules blanc, qui orienteraient vers une pathologie particulière.
le test automatisé de la vision permet le dépistage des troubles visuels, mais ne remplace pas
la consultation chez l’ophtalmologue.
un dépistage des troubles auditifs est réalisé lorsqu’il existe une exposition au bruit, ou un contexte
particulier.


Les actions en milieu de travail

Le médecin de prévention se déplace sur les lieux de travail des agents, afin d’y :
  • étudier les postes et les conditions de travail,
  • constater les nuisances,
  • d’évaluer les risques, dans le but de pouvoir proposer à l’administration les aménagements nécessaires.
Les vaccinations

Le médecin de prévention s’intéresse à la protection vaccinale des agents. Certains rappels de vaccins peuvent être effectués au cours de l’examen médical systématique.
  • La primo vaccination contre la Diphtérie, le Tétanos et la Poliomyélite (DTP) est obligatoire.
  • Les rappels chez l’adulte vaccinédans l’enfance sont recommandés tous les dix ans.
  • La revaccination contre la Tuberculose (BCG) en population générale a été supprimée en 2004.
  • La vaccination contre l’Hépatite B n’est pas obligatoire. Elle est recommandée, voire exigée pour certaines professions.
  • D’autres vaccination peuvent être recommandées ou obligatoires, selon les risques professionnels.
Partager cette page :

Mise à jour le 2 février 2017