Valorisation académique

A+ A- Aa
Partager cette page :
Entrée solennelle de Michel Delseny à l'Académie des sciences, juin 2014





Au cours de ses activités de recherche, l'enseignant-chercheur apporte à la communauté internationale concernée sa contribution à des problématiques partagées tout en bénéficiant de l'antériorité déjà capitalisée sur le sujet. Ainsi, ses travaux de recherche ne présentent aucun intérêt s'ils ne sont pas largement diffusés, exposés et confrontés à la critique des experts réunis en Sociétés Savantes. En retour, la reconnaissance internationale de la qualité de ses travaux apporte au chercheur, au laboratoire et à l'université une crédibilité académique incontestable. Les résultats de la recherche sont donc, après qu'ils aient été protégés (voir Valorisation économique), valorisés sur le plan académique sous la forme de publications internationales dans des journaux à comités de lecture, d'ouvrages spécialisés, de conférences internationales.

Ces diverses formes de diffusion sont aussi réalisées à l'échelle nationale. Selon l'importance des résultats, des prix et distinctions récompensent certains enseignants-chercheurs et chercheurs, contribuant à leur valorisation académique.

Naturellement, les diplômes de Doctorat et d'Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) accompagnés des ouvrages et soutenances correspondants, sont des formes de diffusion et valorisent la recherche sur le plan académique.

Enfin, les sociétés savantes, qu'elles soient internationales européennes ou nationales ont pour objet de structurer les communautés thématiques de recherche, les coordonner et les animer. Pour un enseignant-chercheur, être membre actif d'une ou de plusieurs sociétés savantes est dès lors en soi une forme de reconnaissance et de valorisation.
Partager cette page :

Mise à jour le 18 juillet 2014