Au Québec avec le programme BCI (CRéPUQ)

A+ A- Aa
Partager cette page :

Le BCI (ancienne CRéPuQ)


Programme d’échanges d’étudiants
  entre les établissements universitaires français et québécois,
 




Qu'est ce que le programme BCI?

Une restructuration importante de l’organisation qui fédérait les universités québécoises depuis 50 ans, la CREPUQ (Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec), a été approuvée par les dix-neuf chefs d’établissement universitaire au cours de l'été 2013.
Le Bureau de coopération interuniversitaire (BCI) est l’organisation qui prend le relais de la CREPUQ, depuis le 3 janvier 2014. Le BCI demeure l’organisation principale regroupant l’ensemble des établissements universitaires québécois. Il continue de coordonner les Programmes d’échanges d’étudiants (PÉÉ) qui reposent sur des ententes conclues avec des établissements d’enseignement supérieur (ou regroupements d’établissements) situés dans 25 pays.

Le programme BCI permet de réaliser un séjour d’études d’un semestre ou d’un an dans une université québécoise participante. Il s’agit d’un programme qui est exigeant et où la sélection est basée sur les résultats académiques et l'analyse du cursus universitaire, la motivation de l'étudiant et les exigences de l'établissement d'accueil. A l’issue de son séjour, l’étudiant validera le diplôme de l’UPVD dans lequel il s’est inscrit avant son départ (en revanche il n’obtient pas de diplôme québécois).


Quels critères d'éligibilité?

- Avoir achevé sa 1ère année d’études universitaires
- Etre inscrit à l’université de Perpignan dans un programme d’études officiel sanctionné par un diplôme national - pas de conditions de nationalité.
- Avoir un dossier académique solide. Les universités québecquoises demandent une moyenne universitaire générale minimale d'environ 12/20.
 

Quels avantages ?

-  Exonération complète des droits d'inscription dans l’Université d’Accueil au Québec
-  Reconnaissance de la période d'études effectuée au Québec dans le cursus de l’étudiant à l’université de Perpignan Via Domitia pour l'obtention de son diplôme.
 

Etablissements participants

Établissements francophones

  • Université Laval
  • École Polytechnique de Montréal
  • Université de Sherbrooke
  • Université du Québec à Montréal (UQAM)
  • Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR)
  • Université du Québec à Rimouski (UQAR)
  • Université du Québec en Outaouais (UQO)
  • Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)
  • École nationale d’administration publique (ENAP)
  • École de technologie supérieure (ETS)

 
Établissement anglophone

  • Bishop’s University
Pour l’inscription
 
  • A partir du 15 décembre 2016 : Vous devez demander un code d’accès au SURI pour effectuer la demande en ligne sur le site BCI.
  • Porter le dossier de candidature en 2 exemplaires avant le 06 Mars 2017 au SURI.

Informations pratiques

  • Visa : Pour un séjour supérieur à 6 mois, un permis d’études est nécessaire.
  • Niveau linguistique : Il est indispensable d’avoir une bonne compréhension de la langue du pays où vous allez étudier. Certaines universités ont des exigences spécifiques : renseignez-vous avant de partir. 
  • Couverture sociale : Assurance maladie : Le protocole franco-québécois sur l’assurance maladie permet de bénéficier des prestations des soins de santé du régime québécois. Pour en bénéficier, il faut compléter le formulaire SE 401 Q 106. Ce protocole ne concerne que les étudiants de nationalité française ; pour les autres nationalités, veillez à vous renseigner auprès de votre organisme de sécurité sociale (LMDE, MEP). Egalement, il sera nécessaire d'avoir une assurance accident, rapatriement et responsabilité civile valable à l’étranger pour la durée de votre mobilité (à demander à l’organisme qui vous couvre déjà en France).
  • Logement : Les conditions d’hébergement varient selon les universités. La recherche de logement est plutôt facile au Québec. Renseignez-vous directement auprès de l’université d’accueil, en consultant leur site Web.
Partager cette page :

Mise à jour le 3 février 2017