Droit de la finance alternative

A+ A- Aa
Partager cette page :

le 13 juin 2017

La finance est souvent présentée comme une menace pour nos économies et nos sociétés. Des capitaux, en quantité vertigineuse, circuleraient autour de notre planète en quête de rendements aussi démesurés qu’inconscients.

Droit de la finance alternative

Droit de la finance alternative

L’ouvrage intitulé « droit de la finance alternative », qui vient de paraître aux éditions Bruylant a été conçu et élaboré sous la direction scientifique du Professeur Jean-Marc Moulin de l’Université de Perpignan. Il rassemble, en 500 pages, 17 contributions d’enseignants-chercheurs de France et d’ailleurs, qui démontrent qu’en marge de cette finance traditionnelle décriée, souvent à raison, ne cesse de se développer une finance alternative (ou « complémentaire » pour reprendre les termes de Mme Maria Nowak, présidente fondatrice de l’ADIE qui préface l’ouvrage) qui permet de remettre la finance aux services des hommes et de leurs projets les plus nobles.

Qu’il s’agisse de présenter les aspects juridiques du microcrédit, du financement associatif, des monnaies alternatives, des fonds éthiques, de la finance climatique, du financement alternatif de l’immobilier, du financement participatif ou encore de l’implication des collectivités locales et des banques coopératives, toutes les contributions fourmillent d’exemples, pris en France comme à l’étranger, qui démontrent que la finance et le développement durable et harmonieux d’une société ne sont pas antinomiques.

Les auteurs, spécialistes en droit financier, mettent leurs plumes au service d’un dessein : présentez les outils juridiques déjà existants qui permettent de financer autrement les activités humaines les plus diverses (entreprises, échanges commerciaux, immobilier, placements…). Sous cet angle, l’ouvrage constitue un bel exercice d’optimisme en ce qu’il semble nous inviter à nous saisir de ces outils pour les développer davantage qu’ils ne le sont aujourd’hui. Une autre approche de la finance est possible si les citoyens le souhaitent.

Droit de la finance alternative

Thématique(s)
Actualité, UPVD
Partager cette page :

Mise à jour le 13 juin 2017